Signez la résolution pour un service public fort !

En diffusant un pourcentage élevé de musique suisse, les chaînes et stations de la SRG SSR consti-tuent une plateforme indispensable pour les créateurs de musique. En effet, elles permettent de faire découvrir la musique suisse à un large public.

Avec cette résolution, les membres de SUISA demandent aux parlementaires suisses, dans le cadre du débat concernant l’initiative «No Billag» ainsi qu’en cas d’interventions visant à restreindre la SRG SSR, de penser au rôle des diffuseurs financés par la redevance et de ne pas affaiblir leur position.


photo: SRF

Texte de la résolution

Un engagement clair en faveur du service public
... et de ceux qui offrent une plateforme à la musique suisse!


Les stations de radio financées par la redevance sont extrêmement importantes pour les membres de SUISA – à savoir les compositeurs, paroliers et éditeurs de musique en Suisse et au Liechtenstein – et pour la culture suisse en général. En effet, elles découvrent et diffusent notre musique, notre culture, notre identité sonore.

Dans le cadre du débat sur l’initiative «No Billag» et face aux offensives visant à supprimer certaines stations de la SSR, nous invitons tous les membres du Conseil national et du Conseil des Etats à penser au rôle de ces stations et à en souligner l’importance.

Rendez possible la création artistique dans notre pays au lieu de la freiner!

  • Les stations financées par la redevance accomplissent un mandat de service public. Le divertis-sement, la musique et la culture en font partie.
  •  Grâce à la SSR, la musique suisse de tous les genres est diffusée.
  • Qui d’autre que la SSR, avec des stations comme Option Musique, Radio SRF Virus, Musikwelle, Radio Swiss Pop, Radio Swiss Jazz ou Radio Swiss Classic, offre une plateforme également aux artistes suisses moins célèbres?
  • Certaines stations de la SSR diffusent jusqu’à 50% de musique suisse. En considérant la totalité des stations SSR, la proportion de musique suisse est supérieure à 20%. C’est en moyenne le double de ce que diffusent les stations privées.
  • Les stations contribuent également au succès de la musique suisse grâce à des interviews, des retransmissions de concerts et des émissions en direct.

Les membres de SUISA mettent en garde contre un appauvrissement des médias financés par la redevance, dont les programmes respectent le mandat de service public: ils renforcent l’identité culturelle des minorités linguistiques et régionales et favorisent l’échange entre elles. Cet aspect est de première importance pour la cohésion de notre pays multilingue. Les membres de SUISA peuvent signer la résolution en ligne via le lien ci-dessous.

 

Merci beaucoup pour votre soutien.

Membres de SUISA ayant signé

Membres de SUISA ayant signé

Etre informé

SUISAblog

Newsletter

La fondation de SUISA

FONDATION SUISA

Mint Digital Services